Sancerre

Le village est situé sur un piton rocheux (310 m) surpolmbant la vallée de la Loire.

 

 

La tradition des vins de Sancerre remonte au début de notre ère, Pline au Ier siècle et Grégoire de Tours en 582 en vantaient déjà les mérites . Ce sont les comtes de Sancerre et surtout les moines Augustin de Saint-Satur qui en développèrent la culture à partir du XIe siècle.

 

    

Beffroi (XVIe siècle)accolé à l'église Notre-Dame

 

 

 

 

"D'après quelques historiens, le nom Sancerre est tiré "de César le Sacré" et christianisé plus tard en " Saint-Cere". Plus probablement, il s'agit de la déformation populaire de saint Satur, martyr africain dont les restes auraient été ramenés à Saint-Satur. Localisé dans la partie de la Gaule, coincée entre la puissante tribu celtique des Bituriges et celle des Eduens, la colline de Sancerre surplombant l'un des rares endroits guéables de la Loire aurait intéressé César qui y sédentarisa un peuple originaire de Bohème, les Boïens. La ville de Gordona, "cité capitale" de ce peuple occupe aujourd'hui ce qui est devenu le quartier hors les murs de Saint-Romble de Sancerre et Saint-Thibault, village portuaire sur la Loire (commune de Saint-Satur).

Sancerre est l’objet d’un siège de mars à août 1573 de huit mois des forces catholiques du roi. Le siège a été raconté par un pasteur protestant qui a survécu au siège, Jean de Léry, dans l' "Histoire mémorable du siège de Sancerre". Pendant la Révolution française, Sancerre est le site d'une rébellion royaliste menée par Antoine Le Picard de Phélippeaux, La Petite Vendée Sancerroise".

(Extrait de wikipédia / Sancerre)

 

Tour des Fiefs, restes du chateau fort rasé avec les remparts en 1621 , par Henri de Bourbon, Prince de Condé, alors gouverneur du Berry

"

Le vignoble sancerrois représente 2400 hectares ; il s’étend sur les parties moyennes et hautes des coteaux et plus particulièrement aux alentours immédiats de la ville de Sancerre. ll bénéficie d’un micro-climat tempéré et de sols très caillouteux, chauds et sains qui favorisent la culture du vin. Le terroir viticole se différencie en trois zones. Les collines les plus hautes, situées à l’ouest, nommées les «Terres Blanches», représentent 40% du vignoble : argilo-calcaires, elles produisent des vins corsés. Situées entre «Les Terres Blanches» et le piton de Sancerre, les «Caillotes», petits coteaux très calcaires, fournissent des vins légers et fruités. Elles représentent aussi 40% du vignoble. Enfin, à l’est, les sols riches en silex donnent des vins charnus, au bouquet caractéristique."

(Extrait de vins-sancerre.com)